Menu
 Actualités 

S'engager pour le bien-être du plus faible

Réponse des Eglise reconnues de droit public à la procédure de consultation concernant le Projet fiscal 17

La réforme de la fiscalité des entreprises aura des répercussions sur le bien commun et, dans de nombreux cantons, touchera aussi les communes ecclésiastiques/paroisses. En effet, la diminution des recettes tirées des impôts ecclésiastiques perçus auprès des entreprises réduira leurs moyens d’action au profit des plus faibles. C’est là un point sur lequel l’Eglise réformée, l’Eglise catholique-chrétienne et l’Eglise catholique romaine insistent dans leur réponse à la consultation relative au Projet fiscal 17.

Fondamentalement, les Eglises approuvent l’orientation stratégique du projet de réforme. Elle permettra de concevoir des offres attrayantes pour les entreprises à l’échelon local, tout en fixant des limites à cet égard, afin d’éviter que les instruments proposés soient exploités au détriment du bien commun. De plus, le nouveau projet du Conseil fédéral tient mieux compte des répercussions sur les villes et les communes que ne le faisait la troisième réforme de l’imposition des entreprises.

Les Eglises proposent toutefois d’amender le projet soumis sur deux points:

  • Premièrement, la part cantonale à l'impôt fédéral direct doit être relevée, car ce n’est qu’ainsi que les cantons jouiront de la marge de manœuvre nécessaire pour prendre en considération les villes, les communes et les communes ecclésiastiques/paroisses lors de la compensation des baisses de recettes fiscales.
  • Deuxièmement, la loi ne doit pas se borner à inviter à se préoccuper uniquement des villes et des communes dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme. Il convient qu’elle mentionne également en termes exprès le souci du «financement des tâches accomplies pour le bien commun» ainsi que les «communes ecclésiastiques/paroisses».

Dans leur lettre d’accompagnement, les Eglises rappellent le préambule de la Constitution fédérale selon lequel «le bien-être du plus faible de ses membres» doit conduire l’action de l’Etat. Elles soulignent également le rôle particulièrement important que joue le niveau tant cantonal que communal pour l’engagement social et le financement des Eglises. C’est là un aspect dont la réforme de l’imposition des entreprises doit tenir compte.

La prise de position est signée par Gottfried Locher, président du Conseil de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse, Harald Rein, évêque de l’Eglise catholique-chrétienne de la Suisse, Mgr Charles Morerod, président de la Conférence des évêques suisses, et Luc Humbel, président de la Conférence centrale catholique romaine.

Réponse à la procédure de consultation
Lettre d'accompagnement

Pour toutes informations complémentaires, s’adresser à:

  • Prof. Frank Mathwig, docteur en théologie, chargé des questions théologiques et éthiques auprès de la FEPS, frank.mathwig(at)sek-feps.ch, +41 (0)31 370 25 55
  • Daniel Kosch, docteur en théologie, secrétaire général de la Conférence centrale catholique romaine de Suisse, daniel.kosch(at)rkz.ch, +41 (0)44 266 12 00  


©benevol Schweiz

«JE SUIS FIÈRE DE MON ENGAGEMENT»

Le bénévolat permet l’impossible, mais il est possible de le valoriser

Leonie Neukomm a fréquenté le groupe d’animation ouvert aux enfants et aux jeunes au sein de son Eglise depuis l’âge de 6 ans. Aujourd’hui, elle s’y engage en tant que collaboratrice bénévole: «J’ai du plaisir à organiser des activités de détente pour les enfants et, ainsi, contribuer à leur développement.» Le bénévolat constitue une longue tradition de la vie ecclésiale et renforce l’ancrage dans la foi, la communauté et la société. Mais la richesse qu’il représente est sans cesse menacée en raison des exigences toujours plus lourdes de la carrière professionnelle et de la palette étendue de l’offre de loisirs. Dès lors, les organisations recourant au volontariat doivent emprunter de nouvelles voies si elles veulent continuer à trouver des personnes prêtes à s’engager et rester attrayantes à leurs yeux.

Le nouveau Générateur de dossiers édité par benevol, le centre de compétence en matière de bénévolat, offre un moyen de valoriser de façon adéquate l’engagement non rémunéré au service d’autrui. Cet instrument vise à faciliter la tâche des personnes appelées à établir des attestations de travail volontaire. A partir d’une liste de seize types d’activités ecclésiales, le Générateur de dossiers en langues française et allemande génère le contenu d’une lettre de recommandation susceptible de représenter une authentique plus-value pour un curriculum vitæ.

Le Générateur de dossiers pour les Eglises a bénéficié d’un soutien financier généreux de la part de la Conférence centrale catholique romaine de Suisse (RKZ) et de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS).

Générateur de dossiers - Secteur Églises
www.dossier-freiwillig-engagiert.ch 



© FEDEC-VD

Un guide pour dynamiser le bénévolat en Eglise

Aider les bénévoles à s’épanouir dans la diversité de leurs services. Telle est la principale finalité du guide «En Eglise, collaborer avec les bénévoles», édité par l’Eglise catholique dans le canton de Vaud (ECVD).

Ils font des lectures à l’Eglise, servent des repas aux réfugiés ou encore siègent dans les conseils de paroisses. Ce sont 6’000 à 7’000 personnes du canton de Vaud qui, souvent dans l’ombre, donnent gratuitement de leur temps et leur énergie pour l’Eglise et pour leur prochain, dans une très grande diversité de services. Le nouveau guide se veut un premier pas pour mettre en lumière l’engagement inestimable de ces bénévoles.

Le guide se conçue comme une «boîte à outils» du bénévolat et allie réflexion de fond et applications concrètes. Elle se compose de deux parties principales. La première est de type théologique et anthropologique. La source et les fondements du bénévolat en Eglise y sont approfondis. La seconde partie présente des fiches thématiques consacrées aux étapes clés de l’engagement bénévole. Elles permettent de renforcer les pratiques et les compétences des acteurs du bénévolat, de recueillir des idées et suggestions, d’approfondir les sujets en équipe, ainsi que de susciter des initiatives audacieuses, assure la publication. On y trouve entre autres des conseils sur le suivi et l’accompagnement des bénévoles, la formation de ces personnes, et la nécessité de leur apporter une reconnaissance. La nouvelle publication s’adresse en priorité aux agents pastoraux et aux personnes de références en Eglise. (source: cath.ch)

Télécharger le guide

Projet bénévolat de l'ECVD

Dossier bénévolat (relais nr. 22; octobre 2017)



Benno Schnüriger se retirera de sa charge à mi-2018

Benno Schnüriger, président du conseil synodal de l’Eglise catholique dans le canton de Zurich, a fait part de son intention d’abandonner ses fonctions à fin juin 2018. Des motifs personnels l’ont conduit à prendre cette décision. Benno Schnüriger préside depuis 2007 le conseil synodal, à savoir l’organe exécutif de la corporation ecclésiastique catholique dans le canton de Zurich. En outre, depuis 2008, il représente cette dernière à la Conférence centrale dont il est devenu membre de la présidence en 2014. Parallèlement, il préside depuis 2012 la Commission du droit public ecclésiastique et du droit régissant la religion -de la Conférence centrale.



Banque de données concernant la réaffectation de bâtiments ecclésiaux

La banque de données en ligne relative à la réaffectation de bâtiments ecclésiaux englobe les églises, chapelles et couvents de Suisse dont l’utilisation a été modifiée au cours des vingt-cinq dernières années ou pour lesquelles une telle mesure est prévue. Cette banque de données offre un tableau nuancé des diverses possibilités de réaffectation de bâtiments ecclésiaux.

La banque de données a été créée en vue du deuxième «Schweizer Kirchenbautag» qui s’est déroulé le 25 août 2017.

Datenbank Kirchenumnutzungen

Schweizer Kirchenbautag 2017



Gilles Marchand & Beatrice Müller

Eglise(s) et médias à l’ère du numérique

Compte rendu du RKZ Focus du 14 septembre 2017 à Berne

La foi relève aujourd’hui d’un choix individuel. Aussi, dans la population, la part des «distants» et des «sans confession » va croissant alors que s’intensifie parallèlement la quête de sens et d’une espérance solide. La numérisation, la mobilité et le contact permanent transforment à grande vitesse les habitudes de communication.

Quelles sont nos réactions et attitudes face aux questions touchant l’Eglise, les médias et l’information? Comment trouvons-nous des mots nouveaux à mettre sur des vérités de toujours? Comment atteignons-nous les individus? Ces questions notamment ont été au cœur du premier RKZ Focus 2017 avec la participation de représentants des médias, de la politique, de la science et de l’Eglise.

Compte rendu du congrès



En réalité, quelle mission remplit le «Netzwerk Katechese»?

A propos du cofinancement

M. David Wakefield, vous dirigez depuis 2014 le «Netzwerk Katechese» à Lucerne. Quels seront les sujets particulièrement importants inscrits au calendrier de votre institution au cours du prochain semestre?

Les préparatifs vont bon train: nous venons d’adopter le nouveau programme d’enseignement confessionnel de la religion pour la Suisse alémanique (www.LeRUKa.ch) et mettons la dernière main à un outil pédagogique destiné à l’enseignement œcuménique des enfants souffrant d’un handicap mental. Maintenant, nous abordons la phase très riche de l’introduction du programme d’enseignement. En outre, nous travaillons au remaniement de notre plateforme (reli.ch) pour mieux concentrer nos efforts.

Avez-vous le sentiment que vous pourrez mettre à exécution avec succès vos plans au cours des trois prochaines années et atteindre tous vos objectifs? Qu’est-ce qui sera différent? A quoi vos groupes cibles remarqueront-ils que quelque chose a changé?

Si nous réalisons nos objectifs, le réseautage de la pédagogie religieuse en Suisse alémanique sera meilleur. Les personnes actives dans l’enseignement à l’échelon des paroisses, cantons et diocèses profiteront mieux les unes des autres, tandis que les possibilités de développer des projets en commun s’élargiront. Le profil de l’enseignement confessionnel de la religion et de la catéchèse gagnera en netteté tout comme la mise en œuvre des lignes directrices 2009 de la DOK («Katechese im Kulturwandel»).

Quel rôle joue le bénévolat au sein du Netzwerk Katechese? Que faites-vous pour le favoriser? Quelles charges supplémentaires seraient engendrées si vous deviez rémunérer le travail volontaire?

On dénombre de 40 à 60 personnes par an coopérant au sein du Netzwerk Katechese. Toutes travaillent parallèlement au service de l’Eglise catholique à différents niveaux, mais l’activité pour le réseau, qui repose sur une base volontaire, est fournie généralement en dehors de leurs horaires professionnels déjà très chargés. Cette occupation discrète, qui ne donne lieu en principe à aucune rémunération, a le mérite de se dérouler dans un cadre participatif.

Vous recevez chaque année de l’Action de Carême et de la Conférence centrale un subside destiné à couvrir vos frais d’exploitation. Quelles prestations fournissez-vous à l’Eglise en contrepartie?

Le Netzwerk Katechese réalise des projets qui seraient trop onéreux s’ils étaient entrepris à l’échelle d’un diocèse ou d’un canton (p.ex. programmes d’enseignement, outils pédagogiques). En outre, ce réseau contribue à ce que des innovations et expériences soient portées à la connaissance d’autres intéressés qui pourront ainsi s’en inspirer. La plateforme reli.ch relie les personnes engagées dans la catéchèse et promeut en Suisse l’avènement d’une pédagogie religieuse «plus catholique».

Si, en tant qu’institution, vous aviez un vœu à exprimer aux membres de la Conférence des ordinaires de la Suisse allémanique (Deutschschweizerische Ordinarienkonferenz - DOK), quel serait-il?

Opérationnellement parlant, j’aspirerais à connaître plus en amont quels fonds seront à disposition au cours de l’année à venir. En ce qui concerne le Netzwerk Katechese, je souhaiterais surtout que la DOK tienne mieux compte de la numérisation aux divers échelons et qu’elle encourage les institutions à se lancer dans ce processus avec confiance, créativité et esprit d’ouverture.

Fiche signalétique de l'institution 

Année de fondation2010
Principales prestations
  • Réseautage des personnes actives dans la pédagogie religieuse en Suisse alémanique.
  • Réseautage des institutions et organismes voués à la pédagogie religieuse en Suisse alémanique. 
  • Rôle incitatif au travers de la mise en œuvre des lignes directrices de la DOK «Katechese im Kulturwandel» et du programme d’enseignement confessionnel de la religion et de catéchèse en Suisse alémanique. 
Membre du personnel le plus âgé49 ans
Membre du personnel le plus jeune34 ans
Participation de l’AdC et de la Conférence centrale au budget global2018: 60-80%
Lien Internetwww.reli.ch/netzwerk-katechese/ 


L'epouse de Nicolas de Flüe se raconte

Interview fictif avec Dorothée Wyss dans le journal «relais No 21 - juin 2017»

En cette année du 600e anniversaire de la naissance de Frère Nicolas, le journal relais est allé à la rencontre de sa femme, Dorothée Wyss. Lire la suite...



©Bruder-Klausen-Stiftung

RETOUR AU RANFT

Programme de l’année commémorative «600 ans de Nicolas de Flue»

Sur les 90 projets clés et projets participatifs prévus pour la célébration du 600e anniversaire de la naissance de Nicolas de Flue, onze ont déjà débuté avec succès sous le slogan «Retour au Ranft». Ces initiatives ont d’ores et déjà permis d’accroître dans toutes les régions de Suisse la notoriété du saint en tant que mystique, médiateur et homme, ainsi que celle de sa femme, Dorothée Wyss.

La Conférence centrale et diverses organisations ecclésiastiques cantonales ont décidé de soutenir l’année commémorative au travers de subsides importants.

Pour plus d’informations sur l’année commémorative 2017: www.mehr-ranft.ch
Brochure «Introduction à la vie et à l’œuvre de Nicolas de Flüe et introduction à l’année commémorative 2017»