Menu
 Actualités 

L'engagement des églises dans les campagnes de vote

Annonce d'une manifestation

L'implication des églises dans l'initiative de responsabilité des entreprises a suscité la controverse. Dans une démarche inhabituelle, l'Église évangélique réformée de Suisse (EKS) et la Conférence centrale catholique romaine de Suisse (RKZ), avec la participation de la Conférence des évêques suisses (CES), organisent le 2 décembre 2021 au Polit-Forum Berne un débat public sur cette question.

Plus d’informations vous trouvez ici.

Communiqué de presse en annexe du 19 novembre 2021



«On le sait bien: ceux que l’on donne pour morts vivent encore longtemps!»

Evolution de l’effectif des fidèles au sein de l’Eglise catholique ces dix dernières années et perspectives d’avenir.

Où se dirige l’Eglise catholique romaine en Suisse s’agissant du nombre de ses membres si l’on s’en réfère aux tendances observées au cours des années passées  ? C’est à ces questions que l'Institut suisse de sociologie pastorale (SPI) à répondre dans sa dernière étude consacré à l’évolution de l’effectif des membres de l’institution ecclésiale.

Tout d’abord, un dicton se vérifie: « Ceux que l’on donne pour morts vivent encore longtemps. »  Les chiffres et les pronostics établis pour l’Eglise catholique incitent à croire que l’effectif de ses membres demeurera assez stable au cours des dix prochaines années. Cependant, au vu de la diminution attendue de la part que représenteront les catholiques au sein d’une population globale en croissance, le soutien dont jouit l’Eglise au sein de la collectivité pourrait bien continuer à faiblir. A cela s’ajoute que l’impression de stabilité de l’Eglise catholique est trompeuse pour trois raisons:

  • Premièrement, les chiffres de la statistique ecclésiale mettent en évidence que les liens des membres avec l’Eglise se distendent et que la tendance à vouloir en sortir demeure forte.
  • Deuxièmement, on ignore si le phénomène migratoire tel qu’on l’a connu ces dernières années se perpétuera à l’avenir.
  • Troisièmement, le soutien accordé aux Eglises dans la population pourrait faiblir plus encore si la part que représentent leurs membres au sein d’une population en expansion continue à se réduire. Cela n’ira pas sans conséquence au niveau des attentes placées dans le rôle sociétal de l’Eglise. En outre, la part relative des membres de l’Eglise évangélique réformée au sein de la population a elle aussi diminué au cours des dernières décennies. Dès lors, le problème de la pertinence sociétale moindre commun aux deux Eglises pourrait apparaître de manière plus criante encore si l’on ne se limite pas à porter le regard uniquement sur l’évolution observée concernant la part des catholiques dans de la population résidante.

La statistique ecclésiale invite dès lors les deux grandes Eglises à examiner les choses de plus près et à agir.



© Vera Rüttimann

En avant. Ensemble. Des sources d’inspiration pour des changements courageux en Église.

Communiqué de presse concernant RKZ Focus du 6 septembre 2021 à Berne

Depuis longtemps déjà, on parle beaucoup de renouveler l’Église. Le processus synodal que le Pape François a appelé de ses vœux dans le monde entier sera bientôt lancé. Mais comment parvenir à amorcer un véritable changement? Lors de sa manifestation de réseautage au niveau national, la Confé-rence centrale a invité pour la première fois ses hôtes à prendre une part active à la réflexion: au cours d’entretiens, la centaine de participantes et participants ont mis point des principes directeurs propices au franchissement de pas hardis. Une tendance générale s’est clairement dessinée: il faut que les choses bougent. Mais cela ne se concrétisera qu’à condition que tout le monde coopère, que des déci-sions soient prises et que celles-ci soient mises en œuvre.

Communiqué de presse du 16 septembre 2021
Nuage de mots concernant des sources d’inspiration pour des changements courageux en Église
Galerie de photographies