Menu
Ce que nous finançons 

En réalité, quelle mission remplit la Ligue suisse des femmes catholiques (SKF)?

Portrait d’institutions soutenues par le cofinancement CES-Conférence centrale

Madame Ottiger, vous êtes depuis plus de douze ans secrétaire générale du Schweizerischer Katholischer Frauenbund/SKF (en français, Ligue suisse des femmes catholiques), une association aujourd’hui active en Suisse alémanique uniquement. Depuis 2019, vous la codirigez avec Regula Ott. Quels seront les sujets saillants inscrits au calendrier de l’organisation au cours du prochain semestre? 

Nous devons revoir la culture du SKF et sa manière de travailler. Depuis l’avènement des outils numériques, nous sommes appelées à analyser où il serait judicieux d’introduire des changements pour que les groupements féminins puissent continuer à remplir leur précieuse mission. Le SKF joue un rôle de premier plan au sein des mouvements de réforme de l’Eglise catholique.

Avez-vous le sentiment que vous pourrez mettre à exécution avec succès vos plans au cours des trois prochaines années et atteindre tous vos objectifs? Qu’est-ce qui aura évolué? A quoi vos groupes cibles remarqueront-ils que quelque chose a changé?

Le renouveau de l’Eglise catholique est en marche. Au sein d’une institution ecclésiale aspirant à recouvrer sa crédibilité, les femmes devront jouir de droits égaux. Le travail bénévole qu’elles accomplissent est apprécié et reconnu. Nous communiquons sur les réseaux sociaux, et ce que nous y publions est largement rediffusé. Nous défendons nos valeurs dans les débats publics actuels ainsi qu’au sein de l’Eglise et dans la société.

Quel rôle joue le bénévolat dans votre organisation? Que faites-vous pour le favoriser? Quelles charges supplémentaires seraient engendrées si vous deviez rémunérer le travail volontaire? 

Pour la plupart, nos membres sont regroupés au sein d’associations locales. Ils accomplissent dans les paroisses et les communes ecclésiastiques un travail remarquable au service de la collectivité et des démunis, et qui est aussi propice à la cohésion sociale. Nous encourageons cet engagement non rémunéré en leur proposant des cours en matière de gestion associative, sur des questions sociopolitiques et dans le domaine de la spiritualité.

Vous recevez chaque année du cofinancement CES-Conférence centrale un subside destiné à couvrir vos frais d’exploitation. Quelles prestations fournissez-vous à l’Eglise en contrepartie? 

Grâce à du travail de réflexion de niveau professionnel, le SKF donne aux femmes les moyens de se positionner sur les grandes questions d’ordre éthique, politique et social de notre temps. Nous contribuons pour beaucoup à leur offrir un ancrage spirituel. Le SKF propose à ses membres un large éventail de formations ainsi que des prestations de coaching et de conseil propres à les aider à aménager la vie associative dans un souci de pérennité. 

La Conférence des évêques suisses (CES) a invité le SKF à un échange de vues s’inscrivant dans la démarche «En chemin ensemble pour renouveler l’Eglise». Cet entretien se déroulera dans le cadre de la prochaine assemblée ordinaire de la CES de septembre 2020. Quels résultats le SKF escompte-t-il de cette rencontre?

Ce faisant, la CES a finalement manifesté son intention d’entreprendre le processus de renouveau de l’Eglise aussi à l’échelon national. Il s’agira d’un rendez-vous unique en son genre et jamais organisé sous cette forme jusqu’ici. Des ateliers permettront de formuler les attentes placées dans une Eglise égalitaire et en construction ainsi que les processus de mise en œuvre à convenir.

Fiche signalétique de l'organisation

Année de fondation
 
1912
 
Principales prestations
 
1. La défense de l'égalité des sexes
2. La promotion et le soutien du bénévolat
3. Offrir un ancrage ecclésial et spirituel
 
Membre du personel le plus âgé
 
62 ans
 
Membre du personel le plus jeune
 
34 ans
 
Participation du cofinancement
au budget global

 
20%
 
Lien Internetwww.frauenbund.ch