Menu
Eglise etsociété » Actualités 

©Peter Schulthess

the swiss prison photo project

Une exposition qui offre un regard photographique sur les prisons suisses

L'exposition the swiss prison photo project du 15 novembre 2019 au 4 avril 2020 au Forum politique Berne à la Tour des prisons (Käfigturm de Berne), pose un regard actuel sur les établissements de la privation de liberté en Suisse – les prisons ainsi que les établissements d’exécution des peines et mesures. Les photographies en couleur de grand format de Peter Schulthess présentent des instantanés de la réalité derrière murs et barreaux et documentent la vie quotidienne des détenus, leurs conditions de vie et de travail.

Informations plus détaillées

Dans le cadre de l’exposition se tiendront des débats publics sur différentes questions de la privation de liberté, par ex:

  • 3 mars 2020: Une aumônerie pénitentiaire pour tous?
    L’aumônerie pénitentiaire est traditionnellement imprégnée de valeurs chrétiennes. Cependant, dans les établissements d’exécution des peines, beaucoup de religions sont présentes. Une table ronde discute les questions comment les aumôniers agissent-ils face aux différentes croyances ? Quel rôle joue la religion dans le quotidien des détenus ? Une manifestation organisée en collaboration avec RKZ, FEPS et CRS.
    Plus d'information/Inscription



L’Eglise catholique en Suisse : de nombreux membres, mais au rattachement fragile

Les résultats de la statistique ecclésiale pour 2018 sont disponibles.

L’effectif des membres de l’Eglise catholique connaît en Suisse avec environ 2,9 millions de croyants un haut historique, cela en raison de l’immigration. Certes, même si ce phénomène s’est tassé au cours des dernières années, entraînant de ce fait une légère diminution du nombre des catholiques, une comparaison sur le long terme met en évidence que l’Eglise ne manque nullement de membres.

Hausse du nombre des sorties, mais également des entrées

Les 25’366 sorties d’Eglise enregistrées en 2018, soit un bon quart de plus que le chiffre établi pour l’année précédente. La raison en est imputable surtout aux informations récurrentes signalant la commission d’abus sexuels et leur dissimulation au sein de l’Eglise catholique dans le monde entier. Ces nouvelles constituent souvent des incitations concrètes à mettre fin définitivement à un rattachement à l’Eglise de toute façon déjà affaibli. Quant au nombre des entrées au sein de l’Eglise catholique, il a lui aussi augmenté en 2018. Néanmoins, 1’121 nouveaux rattachements ne compensent aucunement le chiffre des départs.

Liens fragiles avec l’Eglise

Une sortie d’Eglise est souvent l’épilogue d’un éloignement qui peut parfois se cristalliser sur des générations. Le rattachement à l’Eglise est de plus en plus ténu. Sous l’angle de la statistique ecclésiale, deux points névralgiques sont tout particulièrement révélateurs de cette fragilité du lien avec l’institution : le mariage à l’église et le baptême.

La rupture du lien avec l’Eglise procédant de l’absence de baptême est un phénomène répandu en Suisse romande. Dans cette région, ce n’est plus qu’un enfant sur deux né dans une famille d’origine catholique qui a été baptisé en 2018. Comparativement, on enregistre un taux élevé de baptêmes dans les diocèses de Saint-Gall et de Lugano où celui-ci oscille entre 75% et plus de 80%.

Défi pastoral

Ces constats sont un défi lancé à l’Eglise catholique. Celle-ci doit apporter des réponses pastorales à la fragilisation du lien entretenu avec ses fidèles. En particulier, la pastorale des couples et des familles mérite plus d’attention et de soin.

Rapport analytique de la statistique ecclésiale pour 2018
Website statistiques de l'église de l’institut suisse de sociologie pastorale (SPI)



Patrimoine religieux moderne en Suisse

Base de données

La base de données du patrimoine religieux moderne en Suisse recense un millier d’églises, de chapelles et de monastères construits en Suisse entre 1950 et aujourd’hui. Elle proposera une base pour l’étude de cette période relativement peu étudiée de la construction des églises. 

Base de données du patrimoine religieux moderne



Encourager l’engagement local durable et intersectoriel

«engagement-local»: candidature à «engagement-local»

La vitalité des communautés, des villes, des régions et des quartiers dépend beaucoup de l'engagement bénévole. Pour garantir et promouvoir efficacement et à long terme l'engagement civique et la vitalité au niveau local, des efforts ciblés sont nécessaires.

Le projet «engagement-local» soutient des lieux de 5'000 à 50'000 habitant-e-s qui développent des stratégies et projets locaux dans le secteur associatif. Le projet «engagement-local» crée de nouvelles conditions cadres pour l’engagement locale : la politique et l’administration locale, les entreprises et la société civile travaillent ensemble. Par conséquent, les communes, les associations, les PME et les succursales de grandes entreprises peuvent demander la participation au projet triennal d'ici au 31.1.2020.

Le projet a été initié par la Société suisse d’utilité publique (SSUP) et est soutenu par 15 organisations importantes.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.engagement-local.ch

Communiqué de presse



© pixabay

«C’est notre devoir»

La CES et l'Union des Supérieurs Majeurs religieux ont adopté une nouvelle version de leurs directives sur les abus sexuels commis dans le contexte ecclésial.

Renforcement de l’obligation de dénoncer

Les directives prévoyaient qu’une victime adulte devait être avertie, dans tous les cas, de la possibilité de déposer une plainte pénale selon le droit étatique mais qu’elle pouvait s’opposer à ce que les dignitaires ecclésiastiques dénoncent l’affaire de leur côté. Dorénavant, la victime adulte ne disposera plus de ce «droit de veto»; les Ordinaires (à savoir les évêques diocésains, les vicaires généraux ou épiscopaux ainsi que les supérieurs majeurs des ordres religieux) devront annoncer aux organes publics compétents en matière de poursuite pénale tous les délits poursuivis d’office dont ils ont connaissance. La règle adoptée jusqu’ici l’a été sur recommandation de thérapeutes qui avaient exigé un «droit de veto» pour les victimes. La pratique a cependant montré que, sans obligation d’annonce, le risque d’étouffement d’une affaire subsiste ainsi que celui de récidive.

Prévention

La Commission d’experts pour les abus sexuels dans le contexte ecclésial, dans sa volonté d’une prévention plus systématique, a arrêté une série de mesures concrètes, certes déjà appliquées dans certains diocèses et ordres religieux mais que la nouvelle version rend obligatoires pour tous. C’est ainsi que chaque diocèse, chaque communauté monastique et toute autre communauté ecclésiale doit désigner en son sein une personne chargée de la prévention et avoir son propre concept de prévention qui fixe les critères de base pour une perception adéquate et professionnelle de la distance et de la proximité ainsi que pour des rapports réciproques empreints de respect. Ce concept de prévention devra par la suite déboucher sur l’élaboration de codes et de standards de conduite.

Coresponsabilité des autorités de droit public ecclésiastique

La nouvelle mouture des directives prévoit aussi des changements lors de l’établissement des contrats de travail: les directions diocésaines s’engagent à ce que les différentes organisations de droit public ecclésiastique adoptent de manière contraignante et suivent, elles aussi, les mesures de prévention, étant donné que ce sont elles souvent qui sont les employeurs. Cela signifie concrètement qu’elles exigent la production d’un extrait du casier judiciaire et d’un extrait spécial de ce dernier pour la conclusion de tous rapports de travail dans le contexte ecclésial et que la personne concernée se déclare prête à respecter les directives. Quiconque ayant déjà été engagé avec une missio canonica devra remettre ces extraits du casier judiciaire s’il ne l’a pas encore fait. De plus, chaque fois qu’une personne travaillant en Eglise rejoindra une nouvelle équipe, l’ensemble des membres de cette dernière signeront une convention les engageant mutuellement au respect de la proximité et de la distance.

L’entrée en vigueur des directives révisées a été fixée au 1er mars 2019.

Directives de la CES et VOS'USM - 2019 4 rev.



Asile dans les églises

Document de référence avec des aides à la formation de l’opinion et pistes de réflexion.

Quand bien même les circonstances de ce genre restent rares, les Eglises sont encore et toujours confrontées à la problématique de l’octroi de l’asile dans des locaux ecclésiaux. Il s’agit d’une protection accordée temporairement dans de tels lieux à des demandeurs d’asile déboutés définitivement, cela afin d’ouvrir la porte à un réexamen de leur statut par l’autorité. Ces situations soulèvent des questions juridiques et des problèmes pratiques à résoudre qui, dans le contexte catholique, impliquent l’action concertée des instances pastorales et des autorités de droit public ecclésiastique. Le document de référence élaboré par la Commission du droit public ecclésiastique et du droit régissant la religion émet des recommandations sur les points auxquels il convient de veiller dans des cas concrets et propose des pistes à suivre pour se forger une opinion sur la ligne de conduite à adopter.

Document de référence «Asile dans les églises»



«Five up»

Gérer les engagements bénévoles en toute simplicité.

lire la suite...

«JE SUIS FIÈRE DE MON ENGAGEMENT»

©benevol Schweiz

Le bénévolat permet l’impossible, mais il est possible de le valoriser

lire la suite...