Menu
Qui sommes-nous? » Partenaires 

Nos partenaires

Fédération romande catholique romaine (FRCR)

La Fédération romande catholique romaine (FRCR) constitue en Suisse française un lieu de réflexion. Elle est chargée entre autres d’examiner des demandes de fonds pour des projets pastoraux en Suisse romande et d’en assurer le financement. Cette mission est remplie en étroite collaboration avec la Conférence des ordinaires de la Suisse romande (COR).

Siègent au sein de la FRCR:

  • les évêques de Bâle, de Lausanne-Genève-Fribourg et de Sion, ainsi que le père abbé de Saint-Maurice
  • des délégués des administrations des organisations ecclésiastiques cantonales des régions francophones de Suisse (BE, FR, VD, diocèse de Sion, NE, GE, JU)
  • le président de la FRCR

Le secrétaire général de la Conférence centrale participe en qualité d’invité aux séances du comité de la FRCR et à ses assemblées générales.




Conférence des évêques suisses (CES)

La Conférence des évêques suisses rassemble les évêques diocésains et les évêques auxiliaires des six diocèses de Suisse ainsi que les deux abbés de Saint-Maurice et d’Einsiedeln. Parallèlement, il existe deux conférences dites des ordinaires, soit la Deutschschweizerische Ordinarienkonferenz (DOK) et la Conférence des ordinaires de la Suisse romande (COR). Ces deux organismes s’occupent d’affaires à l’échelon des régions linguistiques.

Par ailleurs, la CES a institué divers cercles d’experts sous la forme de commissions, de groupes de travail et de conseils. Placés sous l’autorité directe de la Conférence des évêques, ces organismes traitent de sujets se rapportant notamment à la théologie, à l’œcuménisme, à l’islam, à la bioéthique et aux médias.

La Conférence centrale et la Conférence des évêques suisses entretiennent un dialogue étroit sur des questions d’intérêt commun telles que le financement des tâches menées par l’Eglise au niveau national ou les rapports Eglise-Etat.



Action de Carême – Œuvre d’entraide des catholiques en Suisse

L’Action de Carême est l’œuvre d’entraide des catholiques résidant en Suisse. Son financement est assuré principalement par des dons et des legs auxquels s’ajoutent la collecte annuelle organisée dans les paroisses ainsi que des subsides alloués par la Confédération et certains cantons et communes. C’est sous le slogan «Nous partageons» que l’Action de Carême définit son engagement au profit des pays défavorisés du Sud et ce qu’elle entreprend en Suisse. La Conférence centrale et l’Action de Carême ont uni leurs forces pour assurer le cofinancement d’institutions de l’Eglise actives au niveau national et des régions linguistiques ainsi que de projets ecclésiaux menés à ces échelons. L’Administration des projets est placée sous la responsabilité du secrétariat général de la Conférence centrale.

En raison d’un changement de stratégie consistant à mettre désormais plus particulièrement l’accent sur la promotion de la justice sociale et le recul de la pauvreté au Sud dans une perspective chrétienne, l’Action de Carême réduira progressivement son engagement en faveur des tâches pastorales en Suisse d’ici à fin 2017. Du fait de cette mesure, la collaboration entre l’Action de Carême et la Conférence centrale reposera sur des bases nouvelles dès le 1er janvier 2018.