Menu
Chiesa e società » Attualità 

In Svizzera la religione e la spiritualità stanno cambiando

Indagine sulle lingue, la religione e la cultura 2019 dell’Ufficio federale di statistica (UST)

Nel 2019, più del 70% della popolazione svizzera ha dichiarato di avere un’appartenenza religiosa. Un quarto della popolazione partecipa a una funzione religiosa collettiva più di cinque volte all’anno e la maggioranza della popolazione prega almeno una volta all’anno. Poco più dell’8% della popolazione dichiara di essere stato vittima di discriminazione a causa della sua appartenenza religiosa. Secondo l’indagine sulla lingua, la religione e la cultura, rispetto al 2014 l’importanza attribuita alla religione e alla spiritualità nell’educazione dei figli è diminuita.

Documenti:



Les Eglises suisses à l'époque du Corona-Virus - Perspectives, défis et avenir

Invitation pour la rencontre œcuménique en ligne du 16 mars 2021

Comment les églises et leur personnel ont-ils réagi aux difficultés rencontrées lors du verrouillage initial ? Comment les pratiques cultuelles, pastorales, diaconales et éducatives sont-elles "passées au numérique" à partir de Pâques 2020 ? Au milieu de ces processus de changement, l'image de soi du personnel pastoral a-t-il changé ? Une comparaison des pratiques catholiques et réformées révèle-t-elle des différences significatives ? Et que restera-t-il des formes expérimentées de formats numériques - même au-delà de la période Corona ?

Lors de la conférence en ligne du 16 mars 2021, les résultats suisses de la grande enquête internationale CONTOC ("Churches Online in Times of Corona") seront présentés et discutés. Par la suite, d'éventuelles perspectives à long terme seront explorées, en particulier pour le développement futur de l'église. Il sera également possible d'échanger les meilleures pratiques dans le domaine de la pratique numérique des églises et de la mise en réseau.

Cette rencontre en ligne s'adresse aux pasteurs et agents pastoraux, aux employés des communautés ecclésiales et aux responsables des services et de la gestion des églises nationales, des diocèses et des organisations ecclésiastiques cantonales.

Plus d'informations: www.contoc.org



©SRK, Susanne Goldschmied

Manifesto

per la promozione del volontariato in Svizzera

La Conférence centrale et plus de 30 organisations bénévoles de Suisse se sont accordées autour du Manifeste en faveur de la promotion nationale du bénévolat et l’ont remis à la Présidente du Conseil national, Mme Isabelle Moret, le 17 novembre 2020. Il s’agit d’assurer à l’avenir aussi l’attrait du bénévolat et son adéquation avec la réalité de la société, tant celui-ci est un rouage essentiel de la vie politique, sociétale, sociale et culturelle de la Suisse.

Le manifeste pose quatre exigences:

  • Créer, au sein de l’administration fédérale, un service compétent pour les organisations de la société civile.
  • Soutenir la reconnaissance publique de l’engagement bénévole, en attirant davantage l’attention sur la «Journée internationale des Volontaires» du 5 décembre et en faisant référence au sujet sur les sites Internet des communes.
  • Lever les obstacles administratifs et juridiques et alléger les exigences formelles imposées aux annonces officielles et aux demandes d’autorisation.
  • Créer un «Congé bénévolat» national pour les plus de 30 ans et une «Année/service civique volontaire» pour les moins de 30 ans.

Download Manifesto



«Imaginez: durant la nuit un miracle se produit»

Déclarations des bénévoles et de fonctionnaires engagés en Eglise à l'occasion du RKZ Focus 2020.

Imaginez: durant la nuit un miracle se produit et demain l’Eglise sera telle que vous voulez qu’elle soit. Qu’est-ce qui aura changé?

Vous avez reçu une baguette magique qui vous permette d’effectuer des changements concrets dans l’Eglise. Quels changements opéreriez-vous en premier?



© ray sangga kusuma

Beaucoup de solidarité, même sans corona

Observatoire Bénévolat Suisse 2020

Tous les 4 ans, une enquête nationale est menée en Suisse pour connaître les activités bénévoles au profit des individus, de la société et de l'environnement. L’Observatoire Bénévolat Suisse découvre pourquoi, au milieu d'un monde monétaire, les gens s'engagent dans un travail bénévole non rémunéré pour le bien commun et favorisent ainsi la cohésion et la vitalité de la société.

L’Observatoire Bénévolat Suisse 2020 a examiné trois domaines plus en détail : tout d'abord, il a demandé pourquoi les gens ne font plus ou pas encore de bénévolat et dans quelles circonstances ils feraient du bénévolat dans certains domaines. Deuxièmement, l’Observatoire a posé des questions différenciées sur les bénéficiaires du travail non rémunéré, afin qu'à l'avenir il soit possible de mieux répartir le travail bénévole et les soins aux proches. Et troisièmement, les formes de rémunération financière et de compensation ont été demandées plus en détail afin de pouvoir distinguer plus clairement à l'avenir le travail bénévole non rémunéré du travail caritatif rémunéré. 

C'est précisément pendant la crise de Corona que les offices fédéraux et les cantons, les entreprises et les écoles ont découvert plus fortement la valeur du bénévolat et ont fait l'expérience du travail bénévole comme source et expression d'une société vivante et solidaire. Si les différents acteurs de la société collaborent de plus en plus pour promouvoir le bénévolat, les cartes sont en notre faveur pour continuer à l'avenir à relever avec succès les défis sociaux grâce à des solutions innovantes.

Accédez gratuitement à la publication Open Access

Markus Lamprecht, Adrian Fischer, Hanspeter Stamm (édituers); Observatoire Bénévolat Suisse 2020; 144 pages, juin 2020.



«JE SUIS FIÈRE DE MON ENGAGEMENT»

©benevol Schweiz

Le bénévolat permet l’impossible, mais il est possible de le valoriser

leggi tutto...